pure-cover-v1

Pourquoi purifier l’Air ?

A priori, nous serions tentés de penser que c’est à l’extérieur que l’air est le plus pollué. Pourtant la vérité est toute autre : de nombreuses études révèlent que l’air intérieur est en moyenne 8 fois plus pollué que l’air extérieur

Or nous passons plus de 80 % de notre temps dans des lieux clos (logement, moyens de transport, lieu de travail/école…). L’air que nous y respirons est souvent de mauvaise qualité. Les sources potentielles de pollution dans les bâtiments sont en effet nombreuses :

  • air extérieur,
  • appareils à combustion,
  • matériaux de construction et d’ameublement,
  • activité humaine (tabagisme, produits d’entretien, bricolage, cuisine…).

La bonne qualité de l’air à l’intérieur d’un bâtiment a un effet démontré sur la santé, la qualité de concentration, le taux d’absentéisme, le bien-être et les relations entre les occupants. A contrario, une mauvaise qualité de l’air peut favoriser l’émergence de symptômes tels que :

  • maux de tête,
  • fatigue,
  • irritation des yeux, du nez, de la gorge et de la peau,
  • vertiges,
  • manifestations allergiques et asthme.

Il existe deux grandes familles de polluants :

Les polluants chimiques (organiques et inorganiques) : Depuis que la composition de l’air intérieur fait l’objet d’études approfondies, on réalise l’importance de la pollution par les Composés Organiques Volatiles (COV).

Les autres polluants chimiques sont des molécules inorganiques telles que le monoxyde de carbone et les oxydes d’azote comme le monoxyde d’azote NO (qui peut très vite remplir la cuisine si l’on utilise des plaques de cuisson au gaz ou un chauffe-eau au gaz).

Notons qu’à côté des Composés Organiques Volails (COV,) la matière particulaire est aussi à prendre en  considération car elle peut être un important vecteur de pollution chimique.

Et les polluants biologiques :  Il existe par ailleurs des polluants biologiques (Virus, Bactéries, Moisissures ou encore des Acariens et Allergènes) que l’on détecte régulièrement dans les aérosols des maisons et des hôpitaux. Une étude réalisée par le CDC d’Atlanta (Center for Disease Control and Prevention) a consisté à mesurer pendant une année les occurrences de maladies nosocomiales contractées dans des hôpitaux, par suite de la présence de ces polluants biologiques.

Arrive en tête la grippe, avec deux millions de cas, devant la rougeole. Outre les maladies infectieuses, on relève des cas d’allergies dus aux excréments d’acariens ou à la présence d’animaux.

L’air de rien, ça change la vie

Analyse, Diagnostique et Purification de l’air grâce à notre technologie de Photocatalyse Oxymore exclusive. Avec IDR PURE, parez-vous d’un arsenal complet pour détecter, surveiller et éliminer totalement les COV présents dans l’atmosphère. Ayez enfin la garantie d’un air sain pour vous et vos visiteurs et mettez vos espaces en conformité avec la réglementation en vigueur en matière de qualité de l’air intérieur (QAI). La bonne santé, c’est contagieux.